Habitat

Situation 

Bien que la Suisse soit un pays riche en eau, 90% des zones humides ont disparu au cours des dix dernières années. Nombres de marais sont également engloutis au rythme des constructions.

Entre la canalisation des eaux, le drainage des terrains, l’implantation des zones industrielles et déchetteries dans les zones marécageuses ou sur les corridors animaliers, nous avons aussi notre part de responsabilité.

Comme le réchauffement climatique n’est bientôt plus considéré comme un leurre, il est capital d’agir pour l’avenir. Notamment pour limiter les risques d’incendie dans les forêts et évidement pour venir en aide à une multitude d’espèces menacées.

La création d’habitats appropriés permet de compenser la disparition de ces derniers et de favoriser des endroits ciblés pour la reproduction des amphibiens. Prendre soin et consolider des sites naturellement présents ont aussi leur importance ainsi nous les préservons efficacement.

En aménageant davantage de biotopes, nous permettons à toute la chaîne alimentaire d’être pérenne et de voir apparaître dans le futur bon nombre d’espèces.

 

Création

Habitat

Lors de chaque intervention, il y a lieu d’observer les espèces privilégiées par l’environnement présent et de se préoccuper de l’évolution future. C’est important de voir si les emplacements sont adaptés et viables.

Plusieurs sites ont déjà été aménagés avec succès dans différents cadres naturels. Toutes les espèces d’amphibiens de Suisse s’y logent. De joyeux spectacles où la nature vie en paix, on y trouve des grenouilles rousses, des vertes, des crapauds communs, des sonneurs et des tritons alpestres. Nous intervenons lorsqu’un biotope est mis en péril ou aménageons sur demande lorsque le lieu est favorable.

Les résultats sont souvent remarquables et ces actions ont aussi permis d’épargner bon nombre d’individus. Avec le temps, la magie opère et cela constitue une preuve irréprochable du besoin pour notre faune.

 

Collaboration

Avant de pouvoir aménager un biotope, toutes les parties concernées liées au site en question (propriétaires, locataires, exploitants…) doivent donner leur accord pour que le projet puisse voir le jour.

De ce fait, c’est primordial de pouvoir échanger afin que tous trouvent leur intérêt et approuvent le projet. Lorsque les personnes sont spontanément conciliantes, c’est très encourageant car les alternatives proposées ne sont pas toujours à la hauteur des intérêts économiques actuels.

C’est pourquoi il n’est pas suffisant pour nous de créer des sites viables. Il est primordial que les lois existantes soient mises en application et que les zones humides soient mieux protégées. Il est impératif d’obtenir un droit de dérogation et les mesures de compensation doivent devenir systématiques lorsque l’environnement est favorable.